Quelles sont les installations eligibles CEE ?

Entreprendre des travaux d’isolation des combles constitue une bonne alternative pour diminuer la consommation énergétique et pour augmenter le confort à l’intérieur des logements. Contrairement aux idées reçues, le remplacement du dispositif de chauffage ne représente pas la première tâche à réaliser, notamment si l’habitation possède une mauvaise isolation thermique. Les combles peuvent être à l’origine de la plus grande déperdition de chaleur d’une maison. Heureusement, tous les ménages peuvent désormais bénéficier des aides et des primes énergie pour financer leurs travaux d’isolation thermique et phonique.

 

A voir aussi : La douche a deux, c'est mieux

Bénéficier de la prime CEE

Le gouvernement a mis en place de nombreux dispositifs dans le cadre de la législation POPE. Ce programme fixe les orientations de la stratégie énergétique engageant les fournisseurs d’énergie à aider les ménages dans la réalisation de leur projet de rénovation d’énergie. Les certificats d’économies d’énergie ou CEE prime d’énergie ont été mis en place par l’État afin de contrer le réchauffement climatique. Dans ce contexte, de multiples programmations telles que la Prime éco énergie ou la Prime énergie ont été lancées afin d’isoler les combles des foyers les plus gourmands énergétiquement. Pour en bénéficier, il faut respecter quelques conditions obligatoires :

  • la réalisation des travaux doit être assurée par un expert RGE (reconnu garant de l’environnement) ;
  • la résistance thermique de l’isolant, notamment de l’isolation des rampants des toits, doit être de 6 m².K/W ;
  • l’habitation doit être construite depuis plus de deux ans.

Pour isoler près de 50 m² de combles, la somme moyenne de la prime CEE est de 1200 euros. Cette subvention est cumulable avec d’autres dispositifs tels que MaPrimeRénov’.

A lire aussi : Les avantages d'une pompe a chaleur

Tirer profit de la subvention MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ regroupe le dispositif CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et le système ANAH (agence nationale de l’habitation). Ce financement peut être accordé à tous les ménages. La somme octroyée diffère en fonction des revenus perçus par chaque foyer.

D’une manière générale, l’aide pour l’isolation des combles MaPrimeRénov’ permet de subventionner une part des travaux liés à l’optimisation énergétique. Pour en tirer profit, il faut que l’habitat ait plus de quinze ans. La somme de l’indemnité diffère en fonction du lieu de résidence et des revenus fiscaux annuels. Seuls quelques types de projet d’isolation des combles sont éligibles à cette formule. Il faut citer par exemple les toitures-terrasses, les plafonds de combles aménagés et les rampants de toit.

 

Profiter de l’éco-prêt à taux zéro et le taux de TVA réduit

Afin de simplifier le paiement des charges associées aux travaux de rénovation dans votre logement, il existe d’autres dispositifs de financement. Il s’agit plus particulièrement de l’éco-prêt à taux zéro. Vous obtiendrez du crédit sans payer aucun frais lors du remboursement. Vous avez la possibilité de contracter cette offre afin de financer vos travaux d’isolation des combles ou pour remplacer le système de chauffage.

Tout le monde peut bénéficier du crédit éco-prêt à taux 0. Cette aide ne nécessite aucune condition de ressources particulière. La somme totale pour une action simple est de 10 000 euros. Le délai du remboursement est fixé sur une période de 20 ans.

Pour isoler les combles de votre appartement ou maison, d’autres possibilités sont offertes par l’État. Vous pouvez choisir le taux de TVA réduit et les subventions des collectivités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *