fonctionnement lombricomposteur 

Comment fonctionne un lombricomposteur ?

En recyclant vos déchets de cuisine, vous pouvez obtenir de l’engrais naturel pour le développement de votre jardin. Cela est évidemment possible grâce au lombricomposteur. Vous vous demandez comment fonctionne cet appareil ? Découvrez-le sans plus tarder !

De quoi est composé un lombricomposteur ?

Pour qu’ils puissent fonctionner correctement, les lombricomposteurs doivent contenir des vers épigés et toute une variété de micro-organismes. Toutefois, toutes les espèces de vers de terre ne peuvent pas être mises dans ce dispositif. En effet, seuls les lombrics qui vivent à un maximum de 10 cm de profondeur peuvent le faire fonctionner. Si vous cherchez un lombricomposteur performant et pratique, vous en trouverez sur le site verslaterre.com qui vous propose un appareil de marque française. Parmi les vers de terre indispensables pour faire du lombricompostage, on distingue principalement :

A lire également : Les points positifs et les limites de l’OGM

  • l’eisenia Andreï ;
  • l’eisenia foetida ;
  • l’eisenia hortensis.

La première espèce de lombric est encore appelée vers de fumier. Elle est rouge, préfère les matières en décomposition et se reproduit très rapidement comme la plupart de ses congénères. L’eisenia foetidia est aussi connu comme le ver de Californie. D’un rouge très vif, il préfère les matières fraîches et ressemble assez à l’eisenia Andreï. Quant à l’eisenia hortensis connu également sous le nom de dandrobaena venata, il est plus gros et il supporte mieux la chaleur. Cependant, sa capacité de reproduction reste plus lente.

En dehors de ces vers de terre qui sont très indispensables pour un lombricompostage, vous en trouverez d’autres comme le lumbricus rubellus, l’eudrillus eugeniae et le perionyx excavatus.

A lire aussi : Bien protéger la biodiversité

Pour fabriquer votre mélange de matières organiques, vous pouvez aussi mettre dans le lombricomposteur, des acariens, des champignons ou encore des collemboles.

Le lombricomposteur : comment ça marche ?

Le fonctionnement d’un lombricomposteur est relativement simple. L’appareil est constitué de différents plateaux qui sont disposés les uns sur les autres. Vous y déposez les lombrics ainsi que vos déchets organiques du quotidien. Vous procédez de cette manière jusqu’au remplissage de tous les plateaux. Dès qu’ils auront fini de consommer les résidus du premier plateau, les vers de terre monteront d’eux même pour s’attaquer aux déchets des autres contenants.

C’est ainsi que vous obtenez le lombricompost qui pourra être utilisé comme terreau. Afin d’accélérer le processus, vous devez mettre assez de vers de terre dans le lombricomposteur. Pour un début, il est préférable que vous en mettiez une quantité d’au moins 250 grammes. Au fil du temps, ils se reproduiront et le vermicompostage s’effectuera beaucoup plus vite. Toutefois, vous devez patienter environ 5 mois avant de récupérer votre première production de lombricompost estimée à 5 kg.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *