Les points positifs et les limites de l’OGM

Depuis quelques années, l’OGM ou l’organisme génétiquement modifié a marqué la vie des agriculteurs. Il permet d’améliorer les caractéristiques agronomiques des plantes.

Il a pour objectif également de rendre les plantes plus résistantes au développement des insectes, à la maladie et à la sécheresse. Ce processus est acclamé par les agriculteurs, car il révolutionne la nouvelle méthode de culture. Pour le cas des consommateurs, le principe d’OGM a permis une augmentation de la qualité des aliments et de la biodisponibilité des nutriments.

Une meilleure application dans le monde agricole

OMGL’OGM a apporté de nombreux avantages sur les diverses cultures notamment les pommes de terre, les maïs, le coton, le soja, le lin, le riz, la betterave sucrière, le canola, la luzerne et les tomates. Ces plantes peuvent résister mieux aux insectes. Elles ont la capacité de tolérer les herbicides et aux virus. De plus, le mûrissement de ces produits est retardé sous l’effet de l’OGM. Selon les études renforcées sur l’OGM, la recherche a permis de découvrir une variété provoquant moins d’allergies.  Par ailleurs, le renforcement de la pratique de l’OGM a provoqué une meilleure efficacité de la production agricole et à l’amélioration des capacités de production en milieu difficile notamment les zones désertiques. Les fruits et les légumes peuvent être également conservés d’une manière plus durable. Les autres formes de conservation de fruit et légume peuvent être envisagées au grand bonheur des consommateurs.

Les limites de l’utilisation de l’OGM

Les discussions sur les enjeux écologiques de la pratique de l’OGM n’ont pas fini d’alerter les grands de ce monde. En effet, l’OGM participe activement à la régénération des terres endommagées causant des ravages économiques, écologiques et sociaux dans le monde.  De plus, l’OGM provoque des effets néfastes sur la santé humaine. En effet, les humains peuvent récupérer des gènes de bactéries résistantes aux antibiotiques. Il existe même des insecticides capables de briser les globules rouges humains. Du côté écologique, l’application de l’OGM provoque la transmission du transgène à des plantations voisines cultivées ou sauvages. Elle peut contaminer les animaux et se répercute sur les hommes. Par conséquent, il y aura un risque potentiel sur la diminution de la biodiversité.

Les précautions à prendre face à la propagation des produits OGM sur le marché

Depuis 10 ans, l’Union européenne a insisté pour que les produits alimentaires préemballés contenant plus de 0,9 % d’OGM soient étiquetés. Les viandes, les ingrédients, les œufs produits via l’OGM doivent être mentionnés au préalable. Depuis le début de cette année, l’Union européenne a dressé une liste pour 61 produits OGM autorisés à la vente pour être des denrées alimentaires et aliments pour les animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *