Pourquoi les jeunes agriculteurs passent au bio ?

agriculture bio

L’agriculture reste, pour l’homme, la base de sa survie et de son développement. C’est donc un enjeu majeur mais aussi de valeur marchande très importante car la productivité doit être au rendez-vous. Et c’est justement en opposition à cette course folle à la rentabilité, à l’utilisation de produits chimiques de plus en plus nocif pour la planète, que beaucoup de jeunes agriculteurs démarrent ce métier avec de nouvelles convictions et l’envie de choisir l’agriculture biologique.

Les ravages des produits chimiques sur notre santé

Le récent scandale du glyphosate montre à quel point le débat sur l’emploi des produits chimiques de l’agriculture est une question d’avenir. Les consommateurs sont de plus en plus avertis sur ce genre de sujet et souhaite tendre vers une agriculture plus responsable et plus saine pour leur santé. Même si cela provoque encore beaucoup de discussions, il existe de plus en plus d’études démontrant les dangers de l’utilisation des produits chimiques et des engrais lors du traitement des fruits et des légumes qui finiront dans notre assiette. Bien entendu, les lobbys puissants des fabricants de produits chimiques opposent à ses études des contre arguments bien souvent réalisés par des instituts privés financer directement par les industriels de la chimie.

Les avantages de l’agriculture biologique

Au-delà de l’utilisation des produits chimiques comme les pesticides et de leur influence sur la santé de la, il est important de prendre également en considération les ressources de la planète. Or les méthodes de culture ou d’élevage provoqué des dégâts importants sur la planète et sont en partie responsable du réchauffement climatique ou du manque de certaines ressources dans certaines régions. C’est notamment le cas de l’eau, la ressource la plus importante de notre planète qui pour des raisons d’agriculture intensive et bien souvent gaspiller. La production d’un kilo de viande de bœuf demande aujourd’hui 13 500 l d’eau (cf. cet article de Futura Sciences : https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/eau-faut-il-litres-eau-produire-932/). Il ne s’agit pas seulement de l’eau donnée directement à boire aux bêtes dans les abreuvoirs. Récupérer l’eau de pluie ne suffit plus à combler les besoins de cette agriculture trop intensive.

Passer au bio permet une préservation des ressources beaucoup plus intelligente et raisonnée.

La qualité avant tout

Si l’agriculture bio permet de préserver la planète et améliorer notre santé, c’est aussi l’occasion de produire des produits d’une très grande qualité. C’est notamment le cas de Gaétan Marquet, un éleveur de vaches laitières installé à Sens-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine. En intégrant la ferme familiale en 2005, Gaétan n’a pas seulement poursuivi les principes d’une agriculture biologique dans ses grands-parents avait été les pionniers dans les années 60, il les a renforcés grâce aux aides du département, il a pu investir dans un atelier de transformation et a très tôt adopté le système du séchage en grange, ce qui permet à l’herbe de reposer dans un endroit sec, sans ensilage.

Il part du principe que « c’est le seul qui nourrit l’animal et c’est l’animal qui nourrit l’homme. Le seul est la base de tout, il ne faut pas s’amuser avec ». C’est donc dans ce sens qu’il produit un fourrage nutritif pour ces bovins. À la sortie, il produit un lait cru de très grande qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *