Laine de verre

Quel est l’isolant le moins polluant ?

L’isolation aide à réduire vos coûts énergétiques en plus de vous garder au chaud en hiver (ou au frais en été).

Vous pouvez réduire votre impact sur l’environnement en utilisant moins d’électricité pour modifier la température de votre maison. De plus, de nombreux produits d’isolation sont recyclables.

Lire également : Comment responsabiliser une copropriété pour la rendre plus écologique ?

L’isolation atténue également le bruit, de sorte que vous réduisez la pollution sonore, et l’utilisation de matériaux écologiques ignifuges et sûrs à respirer est une décision intelligente.

Être respectueux de l’environnement est plus qu’un mot à la mode ces jours-ci, c’est devenu un choix de vie.

A voir aussi : Des stores qui produisent de l'électricité grâce à l'énergie solaire

Que signifie « respectueux de l’environnement » ?

Le terme « écologique » fait référence à quelque chose qui n’est pas nocif pour l’environnement. 

Il diffère d’être « vert », qui profite directement à l’environnement. 

Au lieu de cela, ce sont des produits qui ne nuisent pas aux êtres vivants ni à leur environnement.

Les produits respectueux de l’environnement peuvent promouvoir le zéro déchet, utiliser des pratiques éthiques (par exemple, non testés sur les animaux), être réutilisables, recyclables ou durables.

Les produits respectueux de l’environnement sont fabriqués à partir de matériaux sûrs et durables, économisent de l’énergie et réduisent les coûts de fabrication. A contrario, les produits polluants constituent une véritable alerte écologique, et un danger à la fois pour les écosystème, le climat et les hommes.

Différents types d’isolation écologique

L’isolation en fibre de verre, par exemple, peut coûter moins cher que d’autres types d’isolation, mais elle n’est guère durable. 

La fabrication d’isolants en fibre de verre est énergivore – souvent jusqu’à 10 fois plus que certaines alternatives écologiques. 

Les matériaux d’isolation en fibre de verre peuvent également causer des irritations de la peau, des yeux et des voies respiratoires. 

Ces trois types d’isolants sont naturels :

  • Isolateurs d’origine animale : laine de mouton et plus encore.
  • Isolants d’origine végétale : chanvre, coton, cellulose, fibre de bois, liège…
  • Isolants à base minérale : argile et autres.

L’isolant naturel peut être installé sous forme de matelas ou de rouleaux de couverture, ou de mousses en vrac pulvérisées. Parmi les matériaux d’isolation écologiques courants, mentionnons la laine de verre, le polyester, la laine de mouton, la cellulose et la laine de terre. Décomposons ce qui les rend uniques.

Isolant cellulosique

Environ 80 à 85 % de l’isolant cellulosique est composé de papiers recyclés et de papier journal, tandis que le reste est composé de borax, d’acide borique et de sulfate d’ammonium, ce qui contribue à rendre les fibres plus résistantes au feu. La ouate de cellulose est vendue en vrac pour une pose par soufflage (ce qui revient moins cher) ou sous forme de planches.

Isolation polyester

Le matériau isolant en polyester est le même que celui utilisé dans les oreillers et les doonas. Conviviales et idéales pour les personnes souffrant d’allergies ou d’asthme, les nattes en polyester sont le choix populaire pour la sécurité et la facilité d’installation. Il est également très efficace pour l’isolation des sols car il résiste bien à l’humidité, aux odeurs, à la chaleur et au froid. Le produit est recyclable et sans danger au toucher. Il est construit à partir de matériaux synthétiques recyclables et sûrs. 

Isolation en coton (denim)

Le coton (denim) est plus cher que la fibre de verre, mais il est également disponible en matelas, bien qu’ils soient sans formaldéhyde. Étant naturel et renouvelable, il est incroyablement écologique. En plus d’être un insectifuge naturel, il ne cause aucun problème respiratoire. 

Isolation en liège

Le liège est léger, imputrescible, imperméable, résistant au feu et aux termites et facile à travailler. Le matériau est fabriqué à partir de l’écorce externe des arbres et est naturel, renouvelable, recyclable et biodégradable. Il a une empreinte carbone négative une fois produit. De plus, il est hypoallergénique, exempt de toxines et insonorisé. Qu’il soit utilisé à l’extérieur d’une maison ou sur la façade, c’est aussi un matériau efficace de revêtement, d’isolation et de réduction du bruit.

Isolation Chanvre/Lin

L’isolation en lin ou en chanvre est plus difficile à obtenir et à produire, car elle est originaire d’Europe. Parmi les avantages de ce matériau, citons : l’insonorisation, le contrôle de l’humidité (empêche la moisissure) et la résistance au feu. Il se présente sous forme de blocs, de rouleaux et également de granulés. La palette en chanvre capte environ 100 kg de CO2.

Fibre de bois

En tant que matériau d’isolation extérieure, les panneaux de fibres de bois sont souvent utilisés. Vous pouvez également l’utiliser plus près de l’intérieur. Aux États-Unis, une marque populaire se compose de 95 % de bois (épicéa/sapin, post-industriel et bois recyclé), de 4 % de polyuréthane et d’environ 1 % de paraffine. 

Agrégat d’argile expansée

Une pastille d’argile est une petite pastille qui se dilate à des températures élevées et devient mince, poreuse et portante. En tant qu’isolant et agrégat, ils peuvent être utilisés dans les fondations. Bien qu’ils aient d’excellentes propriétés isolantes, ils sont très énergivores.

Isolation réfléchissante

Il est idéal pour les climats chauds et ensoleillés car il dévie la chaleur rayonnante. Fondamentalement, c’est une couche de papier d’aluminium laminée sur une feuille de papier ou de plastique. Vous pouvez soit l’installer indépendamment dans un mur ou sous un toit, soit l’installer avec une isolation en vrac pour un véritable système hybride. Les performances des surfaces réfléchissantes sont considérablement réduites lorsque la poussière se dépose dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *