Compléments alimentaires pour chevaux de sport, est-ce nécessaire ?

chevaux

Les chevaux sont des animaux forts et endurants, mais comme tout être vivant, ils ont besoin qu’on prenne soin d’eux, surtout s’ils font beaucoup d’effort physique. La question qui se pose, est-ce que les compléments nourrissants sont essentiels pour ces animaux ?

Elytholab, un laboratoire spécialisé dans les suppléments alimentaires naturels et sains pour chevaux nous explique pourquoi c’est bien le cas.

Leur intérêt dans le cadre de compétitions sportives

Il existe divers compléments alimentaires qui consistent à améliorer les performances sportives du cheval. Selon les circonstances et le résultat que vous attendez, vous avez le choix entre :

Les électrolytes

On les utilise quand on veut que notre cheval récupère vite et se réhydrate après un effort de longue durée et d’une grande intensité comme le cross ou l’endurance. Ils sont sous forme de liquide, et contiennent des sels minéraux pour équilibrer les pertes dues à la transpiration.

Vitamine B, B12 en particulier

Pour booster un peu l’animal au beau milieu d’une saison s’il doit faire plusieurs épreuves. On le lui administre ou fait une piqûre avec pour que l’effet soit immédiat ; cela favorise le métabolisme énergétique.

Vitamine E

C’est riche en antioxydant, et ça protège ses muscles après un effort physique excessif. Les cellules seront préservées des radicaux libres produits en cas d’activité poussée. C’est indispensable pour les chevaux atteints de myosites ou coups de sang. Mais ça aide les autres à se perfectionner ou lutter contre les courbatures. Certains compléments ont un effet sur la sécrétion d’acide lactique. Le but est de limiter les crampes et accélérer la récupération. Il faut commencer la cure avec ça plusieurs jours avant les compétitions.

Leurs bienfaits sur la santé

Une cure de vitamines une ou deux fois par an fortifie les défenses immunitaires, il est fortement recommandé quand la saison hivernale débute. Bien sûr, il faut demander l’avis d’un vétérinaire ou d’un spécialiste sur le sujet avant de décider du produit à donner à son animal. La cure durera deux à quatre semaines.

On voit à travers la crinière et le poil la santé d’un cheval. S’ils étaient fades pendant le temps de mue, une thérapeutique de compléments serait nécessaire pour parfaire leur pousse et leur qualité. Pour se faire, deux options de suppléments s’offrent à vous :

– À base de biotine ou de levure de bière : celui-ci active la croissance des poils, crin ou encore corne et perfectionne leur qualité.

– Ceux avec une grande quantité d’oméga 3 et 6 comme l’huile de lin. Ils rendent la robe plus belle et brillante. Il existe des huiles de poisson sur le marché. Mais ce n’est pas bien pour la bête puisque c’est un herbivore naturel et il ne faut pas lui procurer des denrées qui proviennent d’un animal.

Si vous voulez que vos chevaux de sport performent et qu’ils restent en bonne santé et ne souffrent pas de douleurs liées à la fatigue, donnez-leur des compléments alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *